Açores | Une journée autour de la Caldeira Velha

Si vous avez la chance de découvrir l’île de Sao Miguel, dans les Açores, nul doute que vous visiterez la Caldeira Velha. Située en plein cœur de l’île, cette caldeira abrite, outre une végétation luxuriante et tropicale incroyable, des sources d’eau chaude nichées en pleine nature. 

Dans cet article, je vous propose un parcours, aisément faisable sur une journée, pour partir à la découverte de la Caldeira Velha et de ses alentours. Parcours testé, et approuvé 😉

Caldeira Velha

La première étape de notre périple est donc la Caldeira Velha.

Avant d’atterrir dans les Açores, je rêvais déja de m’immerger dans cette cascade aux eaux orangées, au milieu de cette nature aux allures de jungle tropicale, que j’avais pu croiser tant de fois sur Instagram. Mais en fait, la Caldeira Velha, c’est bien plus que ça.

Au détour d’un virage en épingle tout serré, nous avons presque failli la rater. En fait, nous l’avons repérée aux dizaines de voitures, garées un peu n’importe comment sur le bas côté. Nous nous arrêtons nous aussi, et après avoir payé notre droit d’entrée (2€ par personne), empruntons le joli sentier qui arpente cet incroyable parc naturel. Nous zigzaguons joyeusement au milieu des palmiers et des fougères. Certaines sont immenses ! Partout, le bruit du ruissellement de l’eau se fait entendre. De petits fumerolles apparaissent ici et là, donnant une idée de l’intense activité géothermique présente ici. Bientôt, nous atteignons les fameuses sources d’eau chaude. Il y a en réalité deux bassins : l’un, le plus photogénique, en contrebas d’une jolie cascade. L’autre, plus chaud et plus cosy, a des allures de jacuzzi. De mignonnes petites cabanes de bois permettent de se changer ; tout le monde dépose ensuite ses affaires aux abords du bassin. Comme partout sur l’île, la confiance règne.

La baignade est on ne peut plus agréable. Je vous conseille cependant d’arriver tôt le matin, pour pouvoir profiter de plus d’intimité. Une fois que vous aurez votre dose de détente et d’eau chaude, je vous conseille de faire un petit tour par le centre d’interprétation : il est plutôt bien fait, et très instructif. Pour la petite histoire, on y apprend notamment que l’île se situe à quelques 1800km de Lisbonne, et 2400km du Canada. Soit, littéralement au beau milieu de l’Océan ! On se sent (presque) comme un Robinson Crusoé des temps modernes !

Salto do Cabrito

En chemin vers Lombadas, nous sommes interpelés par un petit panneau au nom intriguant, le « Saut du cabris ». Nous quittons donc la route principale pour emprunter un petit chemin très pentu, descendant au milieu de la forêt vers une jolie vallée, traversée par un cours d’eau. 

Nous nous garons, et laissons nos pas, et le bruit de la chute d’eau, nous guider vers le Salto do Cabrito. Chemin faisant, nous croisons un petit groupe de sportifs. Ils sont en train de s’équiper pour une virée canyoning (avis aux amateurs!)

Nous arrivons bientôt aux chutes. L’eau est projetée au sol avec force ; elle est limpide, et revêt de belles nuances turquoises. En levant les yeux, nous découvrons qu’elle prend sa source dans une sorte de grotte, dont la pierre a une étonnante teinte argentée. C’est vraiment surprenant !

Lombadas

Après cette jolie découverte, nous reprenons la route à destination de Lombadas. Cet endroit est le point de départ d’une marche, décrite par notre guide comme l’une randonnées des plus belles de l’île, rien que ça ! 

Lombadas s’annonce difficile à trouver. Nous montons à flan de côteau, nous enfonçant dans la brume sans apercevoir le repère mentionné par le guide : une maison en ruines, emportée des années auparavant par une coulée de boue. Pendant une trentaine de minutes, nous grimpons indéfiniment, sans croiser âme qui vive. Finalement, la route prend fin, à deux pas de la fameuse bâtisse. Envahi par le brouillard, l’endroit a quelque chose de triste, de sinistre. Nous sommes seul, et nous demandons ce que nous faisons là. Nous descendons néanmoins de la voiture, à la recherche d’une pancarte, ou de balises, indiquant le point de départ de la fameuse randonnée. Rien

Un peu dépités, nous arpentons les alentours, et finissons par percevoir la beauté sauvage de ces paysages. Nous foulons en fait le lit d’un cours d’eau, empli d’empilements de pierres provenant probablement des parois alentours. Sous le duveteux brouillard, les couleurs sont fascinantes. Toujours seuls, nous arpentons ce mystique paysage, et le dévorons des yeux.

On ignore toujours si on a, ou non, trouvé la fameuse randonnée du guide ! Mais peu importe, nous étions véritablement transportés par la magie du lieu !

Lagoa do Fogo

Les caldeiras de l’île de Sao Miguel regorge de lacs aux couleurs spectaculaires. Le lac de Feu est l’un des plus beaux.

Nous l’avons vu seulement d’en haut. La route longe délicatement les courbes de la caldeira, embrasant ce spectaculaire paysage.

La tentation est forte de s’arrêter pour contempler l’étendue d’eau turquoise et prendre quelques clichés (sans trop s’attarder néanmoins, les températeurs tournent autour des 10° en raison de l’altitude). Et comme, dans les Açores, tout est bien pensé, de petits emplacements de stationnement vous permettent d’admirer la vue depuis ce superbe miradouro.

Si vous avez envie d’en voir plus, sachez que plusieurs chemins de randonnée permettent de descendre au coeur du cratère, en direction du lac. Sachez également que c’est très abrupt, et plutôt physique ! (nous ne l’avons pas fait, mais nos voisins de chambre, si!)

Et vous, êtes-vous tenté par la beauté sauvage des Açores ? ♥

Cet article a 2 commentaires

  1. Ça a l’air sublime, les photos nous transportent dans un monde vraiment unique, ça fait penser à un film ! 😀 Je ne connais pas cette île, mais ça donne envie de découvrir tout ça !! Je vais gatder cet article de côté, il me servira un jour !

    1. Merci Candie ! C’est ce qu’il y a de bien avec les Açores : on ne sait pas à quoi s’attendre, et au final on y découvre des paysages incroyables ! N’hésite pas à lire mes articles précédent à ce sujet, j’y donne quelques adresses que j’ai bien aimées 🙂

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :