Louer un combi pour un week-end

Une envie de liberté. D’évasion. De prendre la route. D’imprévu. De prendre son temps. De verdure. De nature. D’inédit. D’insolite. De lâcher prise. De beau. De vintage.

Bref, un week-end en amoureux, en combi, avec Kiwi.

Louer un combi pour le week-end

Si vous aussi, vous avez envie de « van-life » le temps d’un week-end, voici quelques conseils.

Le loueur : Vintage Camper

J’ai mis un moment à trouver mon bonheur dans la moitié Nord de la France.

En fait, je voulais offrir ce week-end à L. pour son anniversaire. Lui qui avait toujours rêvé d’avoir un combi, c’était le cadeau idéal (et j’avais découvert un peu plus tôt qu’il était possible d’en louer dans cet article de Burn me baby).

Bref, me voilà donc à chercher désespérément un combi vers chez nous, en vain. Jusqu’à ce que je tombe sur le site de Vintage Camper. Ils louent des combi vintage un peu partout en France, et sont présents dans plusieurs villes, dont Montbéliard, dans le Doubs. Boaf, pas la destination dont je rêvais, mais le but étant avant tout de goûter aux joies du road-trip en combi, je prends contact avec eux.

Rapidement, Christophe me répond qu’un petit combi kaki, du nom de Kiwi, est encore disponible pour le week-end de Pentecôte. Vite, je lui renvoie tous les papiers, et le tour est joué 🙂 

Le Jour J, nous avons super hâte de découvrir Kiwi. Après nous avoir salué, Christophe fait les présentations.

En fait, Kiwi est bien plus cosy que je ne me l’étais figuré au départ : spacieux, on y trouve des banquettes, deux couchettes, un évier, tout plein de rangements, et même un espace glacière. Du camping de luxe quoi ! Christophe a également ajouté pour nous un réchaud, une table, des chaises, une douche solaire et de la vaisselle.

Avant de nous laisser bourlinguer gaiement au volant de Kiwi, Christophe nous montre les subtilités de la conduite du combi. Le petit T2 nécessite en effet une prise en main et quelques soins particuliers, notamment un peu d’huile de moteur tous les matins. Kiwi est gourmand, en huile comme en essence d’ailleurs!

2a Rue des Pins, 70400 Vyans-le-Val

Christophe propose au même endroit des séjours dans de jolies cabanes en bois tout confort. Il nous a même gentiment proposé de tester le jacuzzi avant notre retour sur Metz!

Location pour le week-end (3J/2N): 350€

Inclus : assurance pour un conducteur, réchaud, douche solaire, tables et chaises

Ne pas oublier que le combi consomme pas mal comparé à nos véhicules modernes (10-15L/100km) et donc, d’inclure le carburant dans le budget

Cette solution n’est donc pas nécessairement plus économique qu’un week-end à l’hôtel, mais plus magique à coup sûr!

Notre retour d’expérience

Jour 1

Nous sommes arrivés dans le Doubs par une chaude journée d’été, parfait pour un week-end en mode campeur. Manque de bol, et chose que nous n’avions pas anticipé, le temps a vite tourné à l’orage.

Aussi, sous le déluge, nous étions moyennement rassurés au volant de combi. Le véhicule étant léger, et le moteur a propulsion, nous avons préféré nous arrêter en attendant l’accalmie, et en profiter pour visiter la citadelle de Besançon.

Une fois cet épisode orageux passé, je vous rassure, nous avons pu profiter à fond de notre road-trip et de la beauté du paysage. Le combi permet de voyager à son rythme, sans stress ni précipitation. Les visages s’illuminent et sourient sur le passage de Kiwi, tout le monde nous regarde, mi-intrigué, mi-amusé. La taille du véhicule lui permet de se faufiler partout, même là où vous n’auriez pas accès en camping car.

Pour la nuit, nous avons trouvé une jolie clairière sur les hauteurs d’Arbois. Seuls au monde, nous avons déplié notre table de camping, et pique-niqué dans le combi, avec le bruit des gouttes de pluie pour seule musique d’ambiance ♥

La petite clairière où nous avons passé la nuit. Sympa non?

Jour 2

Le lendemain, après un petit café au milieu des bois, nous reprenons la route sous de meilleurs hospices que la veille, puisque la pluie a cessé. La nuit fût un peu fraîche (forcément, puisque nous avions davantage envisagé la canicule que le froid polaire). Mais elle fût avant tout magique. Une expérience hors du commun, (en tous cas pour moi, en bonne petite citadine que je suis), et que je rêve de reproduire depuis.

Bref, nous voici donc reparti. Malgré un petit souci mécanique (que Christophe nous a rapidement aidé à résoudre par téléphone), nous avons passé une super journée, sillonnant les routes et les jolis villages du Doubs.

La soirée sera cette fois sous le signe du luxe. En effet, j’avais réservé pour la seconde nuit une chambre au Relais des deux tours. Un endroit fascinant, magnifiquement rénové par deux amoureux des vieilles pierres. La chambre n’est que chic et volupté, le petit-déjeuner teinté de discussions animées délicieux, mais le mieux reste la piscine chauffée, à laquelle nous avions accès à toute heure du jour ou de la nuit, ce dont nous ne nous sommes pas privés 😉

Jour 3

Après un copieux petit-déjeuner et placé sous le signe de la convivialité, nous reprenons la route bien reposés. Une dernière petite balade placée empreinte de l’excitation de la découverte, mais de nostalgie aussi. Kiwi va nous manquer. 

Nous le restituons en milieu d’après-midi et retrouvons, presque déçu, ma Golf climatisée et toute équipée. 

La recherche d’un combi à retaper nous a bien occupés durant le trajet du retour. C’est clair, un jour, nous aurons le nôtre 🙂

Quelques conseils pratiques

  • Le Doubs est une région encore sauvage, où il est relativement facile de trouver un bel endroit pour la nuit. N’hésitez pas à tourner un peu, l’expérience sera bien plus magique qu’un camping!
  • De nombreuses aires de camping-car sont mises à disposition dans la région, pratique pour faire la vaisselle ou prendre une douche par exemple! Christophe nous a d’ailleurs donné une carte très pratique les répertoriant toutes
  • Anticipez les pleins d’essence, le combi est gourmand, et il serait dommage de tomber en panne en plein road-trip
  • Idéalement, partez avec quelqu’un qui a des bases en mécanique (votre chéri par exemple). Ca peut servir 😉

Week-end en combi : la check-list

Ca vous sera utile :

  • Des lingettes et mouchoirs pour la toilette
  • Des aliments de base (sel, sucre, café…)
  • Des vêtements et sacs de couchage chauds, pour la nuit
  • Un oreiller
  • Des pains de glace (pratique pour la glacière intégrée au combi)

Le reste (table, chaises, liquide vaisselle, éponge, vaisselle, couverts) est fourni. Inutile donc de trop vous encombrer, d’autant que l’espace est quand même restreint.

Avez-vous déja conduit un véhicule vintage comme le Combi ? Ce genre d’expériences en pleine nature vous tente-t’il ?

Cet article a 2 commentaires

  1. Le plan parfait pour mon mari qui adore lui aussi les combis. Je note l’adresse pour notre retour de voyage!! Merci pour la découverte!

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :