Monténégro et Croatie | Notre itinéraire de 10 jours

Au mois d’août 2016, nous avons découvert un petit bout des Balkans, grâce à un périple de 10 jours du Monténégro à la Croatie. Au programme : un fjord au bord de l’Adriatique, des eaux claires et turquoises, et des villages de pêcheurs aux airs d’Italie…

Ce voyage fût un vrai coup de cœur pour une région d’Europe dont je n’aurai pu soupçonner la beauté. L’itinéraire que nous avons suivi nous à permis de profiter d’une grande diversité d’activités et de paysage, tout en prenant le temps de profiter de ce petit coin de paradis (encore) préservé.

Notre itinéraire en détails

1ère partie du voyage : Le Montenegro

Jour 1 : Découverte du village de Cavtat, puis en route vers le Montenegro !

Cavtat est clairement une première étape prometteuse : du soleil, de vieilles pierres, et de l’eau turquoise ! 

Après avoir fait le tour du village, nous prenons la route pour le Monténégro. Et quelle route ! A flanc de côteaux et longeant la mer, ce premier aperçu des paysages monténégrins nous met en appétit pour la suite !

>> Jour 1 : Cavtat et arrivée au Monténégro <<

Jour 2 : Mini road-trip dans le Lovcen, promenade sur le lac Skadar et visite de Budva

Nous empruntons la Serpentine, route qui, comme son nom l’indique, serpente à travers la montagne, et offre de superbes points de vue sur Kotor et sa baie.

Nous arrivons ensuite au lac Skadar, cette immense étendue à cheval entre le Monténégro et l’Albanie. A bord d’une barque, nous découvrons une faune sauvage, des paysages féeriques, et surtout, une parenthèse paisible avant la fourmillante Budva, dernière étape de la journée. Cette jolie ville médiévale est (très) touristique, mais emplie de charme !

>> Jour 2 : Lovcen, Lac Skadar & Budva <<

Jour 3 : Visite de la baie de Kotor : découverte de Perast et Kotor

Visite de Perast et Kotor, deux villages à l’architecture typique de la région. Anciennement vénitiennes, Perast et Kotor abritent de jolies maisons en pierre, de multiples églises, et d’anciens palais en ruines qui vous transporteront tout droit en Italie. 

Le must : grimper les remparts de Kotor et admirer la ville au soleil couchant

>> Jour 3 : Perast & Kotor <<

Jour 4 : Promenade autour de Rose et de la Péninsule de Lustica

La baie de Lustica est moins touristique que celle de Kotor, et permet d’appréhender le Monténégro de manière plus authentique, mais non moins magique.

>> Jour 4 : Rose & la péninsule de Lustica <<

2ème partie du voyage : Dubrovnik et sa région

Jour 5 : Visite d'Herceg Novi et arrivée à Dubrovnik

Retour à Dubrovnik pour la seconde partie du voyage : la Croatie.

Nous nous arrêtons en chemin pour ce qui sera notre dernière visite du Monténégro, et pas des moindres : Herceg Novi et sa forteresse.

Nous reprenons ensuite la route pour Dubrovnik, et arrivons à temps pour le spectaculaire coucher de soleil qu’offre notre logement sur la baie de Zaton ♥

>> Jour 5 : Herceg Novi et arrivée à Dubrovnik <<

Jour 6 : Visite de la veille ville de Dubrovnik

Située dans un cadre somptueux, la ville de Dubrovnik à tout pour séduire : de vieilles pierres, d’impressionants monuments, de petites ruelles pentues et ombragées, et même quelques lieux de tournage de Game of Thrones … avis aux amateurs !

>> Jour 6 : Visite de Dubrovnik <<

Jour 7 : Croisière à la découverte des îles Elaphites

Les Elaphites sont un petit archipel situé au large de Dubrovnik. Cette croisière n’est clairement pas un incontournable, c’est un peu un attrape-touristes, mais avec tout de même quelques jolies découvertes à prévoir en s’éloignant un peu des sentiers battus.

Le must : avoir le bateau juste pour nous deux entre Dubrovnik et Zaton, et profiter du coucher du soleil sur le pont

>> Jour 7 : Les Elaphites <<

Jour 8 : Plongée dans l'Adriatique

Un moniteur peu pédagogue, peu de jolis fonds à contempler … une expérience peu mémorable sur laquelle nous ne nous attarderons pas !

Jour 9 : Dernier jour à Dubrovnik et exploration de la baie de Zaton

Dernier jour en Croatie … Nous en profitons pour acheter quelques souvenirs, et découvrir la baie de Zaton. Bien que moins touristique que Dubrovnik, elle offre de jolis panoramas et de belles criques sauvages …

Pour planifier votre voyage, découvrez aussi nos bonnes adresses

>> Nos bonnes adresses en Croatie & au Monténégro <<

Quelques conseils pour la route ...

  • La région étant très montagneuse, n’oubliez pas de prendre en compte cette donnée dans le calcul de vos temps de trajets. Très vite, nous avons du revoir nos ambitions à la baisse et renoncer à la visite du Nord du pays. En outre, et bien que ce soit en train de changer, les infrastructures ne sont pas très bonnes : il n’y a quasi pas de lignes de train ni d’autoroute, et l’état des routes laisse parfois à désirer (sans parler de la conduite des locaux…no comment ^^). Je vous conseille donc de louer une voiture pour profiter pleinement, et d’être prudent sur la route.
  • Si vous recherchez de belles plages, passez votre chemin! La côte du Monténégro est très belle, mais les plages sont principalement des rochers, ou bien de petits appontements en béton sur lesquels les monténégrins installent leurs serviettes et transats. Par ailleurs, les côtes ont bien souvent été transformées en stations balnéaires pas jolies du tout, une grande partie du littoral ayant été cédé à des investisseurs étrangers. Inutile à mon sens de trop s’attarder sur les plages, le Monténégro a bien plus à offrir 🙂
  • Bien que le Monténégro ne fasse pas partie de l’UE, la monnaie locale est l’euro! En effet, dès son indépendance en 2006, le Monténégro a décidé d’adopter, de façon unilatérale, la monnaie européenne. Pratique donc, mais attention : les retraits sont tout de même payants.
  • Chose étonnante : au Monténégro, on trouve très peu de … trottoirs (oui oui!). Bon à savoir si vous voyagez avec un enfant : oubliez les poussettes qui seront peu pratiques dans le pays (d’autant que conduite et stationnement sont parfois anarchiques)!
  • La monnaie locale est la kuna (1€ = environ 7,50kn). La coût de la vie à Dubrovnik est relativement similaire à la France, mieux vaut vous éloigner du centre historique pour des prix bon marché.
  • En Croatie, tout est très bien desservi par les transports en commun, notamment les bus. La voiture est donc moins utile.
  • N’hésitez pas à vous promener au milieu des pinèdes, vous découvrirez souvent de jolies petites criques pour vous baigner loin de tout (attention quand même, n’allez pas jusqu’à vous croire seul, beaucoup de voyageurs visitent la Croatie en bateau pour un accès aisé aux côtes croates)

Cet article a 8 commentaires

  1. Super intéressant ! J’ignorais que le Montenegro avait décidé d’adopter l’euro, que les routes de montagne étaient difficiles, etc. Plein de conseils utiles, je note car je veux découvrir ce pays !

  2. Après avoir découvert la Croatie en octobre, j’aimerais bien découvrir le Monténégro, qui doit être moins touristique que sa voisine et peut-être plus authentique encore ?

    1. Personnellement j’ai préféré le Monténégro à la Croatie (ou du moins à ce que j’ai pu voir de la Croatie, à savoir Dubrovnik) : plus sauvage, plus dépaysant, plus authentique (notamment lorsqu’on s’aventure à l’intérieur des terres et dans les zones montagneuses), en revanche, j’ai trouvé les croates plus avenants, et la nourriture meilleure 🙂

      1. Ah oui ? J’ai trouvé la nourriture croate (trop?) grasse et lourde, j’imagine au Monténégro si c’est pire :’)

        1. Ah bon? Je suppose que ça doit dépendre des endroits alors, pour ma part j’ai mangé beaucoup de poisson qui était toujours excellent, et je suis tombée amoureuse de leur risotto noir (à l’encre de seiche)!

  3. Intéressant ! Quand j’ai vu tes articles sur la Croatie j’ai tout de suite pensé au Montenegro que je n’ai pas visité mais que l’on m’a conseillé lors de mon passage à Dubrovnik. Pour une prochaine alors ! Je note tes conseils, merci !

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :