Une semaine à Porto | Mes coups de coeur

Porto semble être le cliché de la ville du Sud : d’étroites ruelles pentues invitent le chaland à jouir de la fraîcheur de l’ombre pour découvrir des façades colorées et fleuries, parfois décrépies, et une douceur de vivre si typiquement méridionale.

Porto, c’est surtout la ville qui nous a fait découvrir et aimer, l’architecture, l’accueil et l’art de vie portugais.

Elle s’est dévoilée à nous par un mois d’octobre pluvieux, ajoutant une note mélancolique au charme suranné de Porto. Notre semaine dans cette cité emblématique du Portugal fût synonyme de dépaysement, de nombreuses surprises, quelques crampes aux mollets, et distillée de jolis coups de cœur.

Porto la religieuse

Ce qui nous a frappé de prime abord à Porto, c’est l’omniprésence de la religion et de ses représentations. Il n’est pas rare de croiser, creusées sur la façades des maisons, de petites niches dédiées à la Vierge Marie. La ville regorge également de nombreuses églises et cathédrales.

La plus célèbre est la Sé Catedral. Située sur les hauteurs de la ville, son architecture et la visite de son cloître, richement décoré d’azulejos, nous ont laissé rêveurs.

Porto vue d’en haut

La ville de Porto est arpentée de petites ruelles qui montent et descendent au grès des berges du Douro. Cela a quelques inconvénients (Ouille mes mollets en fin de journée!) mais aussi plusieurs avantages :

  • on muscle nos fessiers
  • par conséquent, on culpabilise moins en s’offrant une petite douceur typique du Portugal
  • on trouve tous pleins de panoramas offrant une vue à 360° sur la ville de Porto
 

Me mettre au vert au Palacio de Cristal

Dernière ce nom plutôt sexy se cache en fait … un bâtiment au dôme vert assez bizarre qui fait office de Palais des Sports. Il remplace le Palacio de Cristal initial, serre construite pour accueillir l’Exposition Internationale de 1865.

Ses jardins, organisés autour de différentes thématiques, sont plein de charme, et offrent une belle vue du Douro et de la ville de Porto. Bien que probablement plus fleuris et plus jolis en été, nous avons apprécié nous y balader et les avons trouvé plutôt romantiques… Ce n’est certainement pas pour rien qu’on les appelle Jardins des sentiments!

Les couleurs chaleureuses de la Ribeira

C’est le quartier historique très « carte postale » de Porto; il est d’ailleurs classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1996. Situé au bord du Douro, son nom signifie le bord (beira) du fleuve (rio).

J’ai adoré me perdre dans les petites ruelles sinueuses de la Ribeira, parmi les étroites maisons aux façades colorées ou ornées d’azulejos. Le quartier regorge également de bars et restaurants, et reste vivant et animé tout au long de la journée.

Le raffinement des azulejos

Les azulejos sont de petits carreaux de faïence, généralement de couleur bleue, que l’on peut contempler à peu près partout dans Porto. Pour la petite histoire, ces petits ornements, plus durables que la peinture, permettaient de conserver la fraîcheur des pièces en été. Aujourd’hui, on en retrouve sur la plupart des monuments, des églises, et même sur les façades de certaines maisons.

Déguster « local » au marché do Bolhao

En arrivant à Porto, je n’avais qu’une hâte : parcourir les étals du marché do Bolhao. Il faut dire que j’adore les marchés, et d’autant plus lorsque je peux y découvrir des mets aux saveurs exotiques !

J’ai toutefois été un peu déçue : j’ai trouvé ce marché couvert un peu triste. Passé la saison touristique, les allées sont vides, et beaucoup de stands sont inoccupés, surtout à l’étage.

Le Bolhao offre toutefois quelques étals bien achalandés d’olives assaisonnées, charcuteries et fromages savoureux, bouquets de fleurs colorés, vins fruités et poissons frais qui raviront vos papilles! De notre côté, nous avions pris de quoi nous faire des sandwiches pour le midi : une grosse miche de pain noir (très compact!), du jambon de pays et du fromage!

Boire un onctueux chocolat au Majestic Café

C’est près de la commerçante via Caterina que se trouve le Majestic Café, connu pour son décor de style Art Nouveau aux allures de café chic parisien. On dit que J.K. Rowling y aurait même trouvé l’inspiration pour le premier tome des aventures de Harry Potter.

C’est un endroit très touristique, où les prix sont logiquement plus élevés que la moyenne. Bien que bruyant, l’ambiance est agréable, et les boissons sont bonnes. J’avais pour ma part opté pour un chocolat chaud, onctueux comme on le sert au Portugal, un régal!

Arpenter la Avenida dos Aliados

Située dans la Ville Haute, l’Avenue dos Aliados descend de l’imposant Hôtel de Ville vers la gare de Sao Bento, et est ornée de part et d’autres de très beaux bâtiments.

Nous avons pu remarquer que certains sont abandonnés et plus du tout entretenus. C’est globalement le cas dans tout Porto : beaucoup de bâtiments sont de tout évidence inoccupés depuis longtemps, voire en ruine, bien que des travaux soient entrepris dans toute la ville. Cela se remarque d’autant plus sur cette avenue aux allures de « champs Elysées ».

Respirer l’air marin sur la plage de Matosinhos

En arrivant à Porto, j’avais hâte de voir la mer. C’est ce qui me manque le plus depuis que j’habite en Lorraine! L. avait de son côté très envie de prendre le vieux tramway qui permet de rejoindre la plage en une quinzaine de minutes.

Nous avons donc passé notre dernière journée au bord de l’Atlantique, au cœur du quartier de Matosinhos. Vu la saison, il n’y avait pas grand monde, nous avons donc pu en profiter pour nous promener sur la plage loin de la foule.

En été, le quartier est réputé pour ses barbecues de poisson grillé, un délice parait-il! De notre côté, nous n’avons pas eu cette chance, et avons plutôt opté pour une soupe bien chaude!

Les monuments « emblématiques » de Porto

On reproche souvent à Porto de ne pas avoir de véritable monument « phare » comme la Tour Eiffel à Paris, ou le Colisée à Rome, ce qui est probablement vrai. Néanmoins, j’ai été touchée par certains lieux de Porto, qui resterons dans ma mémoire comme faisant partie intégrante de la ville et de son charme à mon sens.

La Torre des Clerigos offre, du haut de ses 600 marches, une vue magnifique de la ville de Porto

Me laisser porter par mes pas

C’est en nous baladant dans les petites rues de Porto que nous en avons le plus apprécié le charme.

En effet, cette ville aux mille facettes mérite qu’on la découvre en s’y perdant, et en prêtant attention aux petits détails qui font sa typicité et sa personnalité.

Traverser le pont Dom Luis pour gagner Vila Nova de Gaia

Vila Nova de Gaia se situe de l’autre côté du Douro. On la rejoint de Porto en traversant le Pont Dom Luis. Ce pont métallique a été conçu par un disciple d’Eiffel, l’ingénieur  Théophile Seyrig, et cela se ressent dans le style!
D’ailleurs, il est amusant d’observer à quel point le pont s’imbrique littéralement dans le décor et dans les immeubles à ses pieds.

Je vous conseille de faire la traversée à pied, afin de profiter de la fantastique vue sur la Ribeira.

L’apaisement de la blanche Vila Nova de Gaia

En comparaison de Porto, j’ai trouvé Vila Nova de Gaia très reposante avec ses petites ruelles sinueuses et ses jolies maisons toutes de blanc vêtues.

Dans le même esprit, l’imposant Monastère da Serra do Pillar vaut le détour. Cette église de forme circulaire, unique au Portugal a servi de forteresse militaire avant d’être classé parmi les monuments historiques de l’UNESCO et ouverte au public.

Il est possible de visiter le musée et le cloître à l’intérieur; nous l’avons fait, mais ça n’a pas grand intérêt. En revanche, je vous conseille de prendre la peine de monter (eh oui! encore…) jusqu’au monastère qui est en lui-même assez impressionnant, et offre une belle vue sur Porto et le Douro.

Déguster un verre de Porto

Comme son nom de l’indique pas, c’est en fait à Vila Nova de Gaia qu’est produit le Porto. C’est ici que l’on trouve, et visite, toutes les grandes maisons historiques de la production de Porto.

Petite anecdote : le Porto est d’origine … anglaise! En effet, les vins du Douro supportant mal le transport par bateau jusqu’à l’Angleterre, un négociant anglais eut l’idée d’y ajouter de l’eau de vie. C’est ainsi qu’est né le Porto!

Il est possible de visiter la plupart des chais des grandes maisons, et d’y déguster du Porto. Nous avons pour notre part choisi la maison Taylor’s. Ce qui a motivé notre choix est en partie la présence d’un des plus gros tonneaux d’Europe, avec une contenance de plus de 1000L! Nous voulions le voir de nos yeux.

Au cours de la visite, notre guide, visiblement passionnée par cette boisson, nous régale d’anecdotes au sujet du Porto. Par exemple, contrairement à ce qui se pratique chez nous, le Porto se consomme généralement au moment du dessert ou comme digestif. Il existe ainsi plusieurs types de Porto aux goûts très différents : les Tawny, les Ruby, les Vintage…  que nous avons pu déguster par la suite.

Enfin,a terrasse de la maison Taylor’s permet de siroter un (ou plusieurs) verre(s) de Porto face au Douro et à la Ribeira. La vue doit être plus jolie au soleil, mais nous avons su nous contenter de ce panorama humide 🙂

Connaissez-vous Porto ? Quelle est votre ville favorite au Portugal ?

Cet article a 2 commentaires

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :