Vietnam | Vieille ville d’Hanoï

Hanoï. Une ville que j’ai au départ détesté tant elle est « trop » : trop grande, trop bruyante, trop grouillante, trop odorante, trop tout. Et puis, avec du recul, j’ai maturé ce voyage, et j’ai fini par bien l’aimer. Ces scènes de vie dans la rue, où les locaux se livrent à toutes sortes d’activités, cette anarchie architecturale, où bâtiments coloniaux côtoient des cabanes en tôle, au milieu des indéchiffrables nœuds de câbles électriques, et bien sûr, ces ambiances, ces odeurs, cette atmosphère propre au continent asiatique qui me donne tant envie d’y retourner.

Mais commençons par le commencement …

Hanoï, capitale du Vietnam

00:00 : Arrivée chaotique à Hanoï

Fraîchement arrivés de Hué, nous atterrissons à l’aéroport de Hanoï. Il est tard, aussi, nous avons demandé à notre hôtel de contacter pour nous un chauffeur de taxi. Celui-ci nous accueille à grand renfort de gestes, n’articulant pas un mot d’anglais. Pendant 45 minutes, nous progressons vers Hanoï. La ville nous semble immense, toutes les rues se ressemblent, nous nous demandons combien de temps le trajet va encore durer. Au bout d’un moment, le chauffeur s’arrête. Après un bref échange téléphonique, il parvient à nous expliquer que nous attendons quelqu’un. Nous patientons un bon quart d’heure, fatigués et irrités de ne pas comprendre la situation. Finalement, quelqu’un toque à ma vitre. L’homme m’explique qu’il travaille pour l’hôtel que nous avions réservé, le Center Point. Malheureusement, une coupure de courant a touché tout le quartier, et les oblige à reloger l’ensemble des clients de l’hôtel. Sur la réserve, nous nous laissons conduire jusqu’à notre nouvel hôtel. La chambre est vieillote et un peu humide, mais spacieuse et confortable. Tout est bien qui finit bien, nous voilà prêts pour découvrir Hanoï !

Hanoï | Visite de la vieille ville

Hanoï est la plus ancienne capitale asiatique. Riche de plus de deux mille ans d’histoire, il y a beaucoup à voir et découvrir : marchés, musées, pagodes, temples, petites rues au charme désuet …

Nous y avons passé un jour seulement. Ceci étant, la ville est vaste, et je pense qu’il faut 2-3 jours pour vraiment découvrir la capitale. 

Quartier des 36 corporations

Au XIIIème siècle, des artisans et des marchands s’installèrent dans ce dédale de ruelles, chaque corporations s’appropriant une rue. Le nom des rues commence d’ailleurs par « Hang » – qui signifie « corporation » – suivi du type de commerce. Depuis, les noms demeurent les mêmes, bien que nombre d’anciens métiers aient aujourd’hui disparu. Ainsi, si Hang Ma est toujours la rue des objets votifs, Hang Bo (rue des paniers) est devenu le quartier des merceries, et Hang Giay (rue des chaussures) celui des confiseries.

Bref, ce quartier est complètement insolite et fascinant !

Hanoï, capitale du Vietnam

Lac Hoan Kiem

Ce lac constitue le cœur du centre-ville. Nous avons pris plaisir à en faire le tour (d’autant qu’en fin de semaine, la circulation est interdite aux scooters et voitures, ce qui en fait une parenthèse appréciable loin des pots d’échappement et autres klaxons agressifs).

La légende du lac

Hoan Kiem signifie « épée restituée ». Ce nom fait référence à la légende de Lê Loi, héros national qui repoussa l’envahisseur chinois au XVème siècle. Selon la légende, ce pêcheur rencontra sur le lac une tortue qui lui donna une épée. Grâce à elle, il gagna des batailles et devient le roi Le Thai To, fondateur de la dynastie des Lê. Des années plus tard, alors qu’il se promenait en barque sur le lac, surgit une énorme tortue d’or, qui lui enleva son épée et s’en alla sous l’eau, l’arme dans la bouche.

L’îlot situé au centre du lac se nomme d’ailleurs Îlot de la Tortue. Il abrite la pagode Thap Rua (surnommée « tour de la Tortue »), construite en souvenir de la légende la tortue. L’île est inaccessible au public.

Bâti sur le lac, le temple de la Montagne de Jade est accessible via un petit pont laqué rouge (le pont Huc). Il est mignon, bien qu’un peu décrépi, et très touristique.

Tarif : 10.000 dongs (un peu moins de 4€) | Comme dans tous les temples, épaules et jambes doivent être couverts

Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam

Musée des femmes du Vietnam

Je tenais à visiter ce musée dont j’avais lu beaucoup de bien sur les blogs et réseaux sociaux. Et je n’ai pas regretté, cette visite est passionnante, et très instructrice pour mieux comprendre la société vietnamienne dans son ensemble.

La visite s’articule autour de trois thématiques :

  • Les femmes dans la famille (leur rôle, le mariage etc.)
  • Les femmes dans l’histoire (avec notamment de fascinants portraits d’héroïnes de la guerre du Vietnam)
  • Les modes féminines (avec une merveilleuse exposition des costumes traditionnels des différentes ethnies du pays).

Le rôle et la place de la femme au Vietnam est très particulier. Elle est soumise à son père, puis à son mari, et constitue le pilier de la vie familiale. Pourtant, son rôle ne se cantonne pas à la maison (cf. encadré ci-dessous). Ce musée offre un éclairage intéressant sur la place de la femme au Vietnam, mais aussi sur la culture et l’histoire du pays, ses minorités, et la société dans son ensemble.

Les vendeuses itinérantes à Hanoï

Vous croiserez certainement dans les rues de Hanoï une multitude de vendeuses itinérantes. Munies de leur chapeau conique, et de leur vélo chargé de marchandises, ces femmes ont une histoire particulière qui m’a beaucoup touché. Un film présenté par le Musée des femmes présente leur itinéraire.

 Ce phénomène date de la fin du communisme, et du début de l’ère capitaliste. Pour diverses raisons, ces femmes ont quitté par centaines leur village du Nord du Vietnam pour gagner la capitale. Elles abandonnent pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois, mari et enfants pour vivre dans de petites collocations en périphérie d’Hanoï, et subvenir aux besoins de leur famille. Leurs conditions de vie sont parfois très dures : portant de lourdes charges, elles quittent leur logement très tôt le matin, le regagnent tard le soir, et vivent à des centaine de kilomètres des leurs.

Pour plus d’informations, je vous conseille la lecture de Women on the Move: Hanoi’s Migrant Roving Street Vendors, une passionnante étude qui suit la vie de plusieurs de ces femmes et tente d’expliquer les causes de ce phénomène.

Hanoï, capitale du Vietnam

Les rues d'Hanoï

La meilleure façon de découvrir Hanoï (comme la plupart des villes, je pense) est de se perdre dans ses rues et de prêter attention à ses scènes de vie. Au Vietnam plus qu’ailleurs, les locaux vivent littéralement dans la rue : ils dorment sur leurs scooter, mangent dehors sur de petits tabourets en plastique, vendent leurs denrées sur le trottoir…

En errant dans les rues d’Hanoï, vous finirez fatalement par croiser la fameuse ligne de chemin de fer qui serpente entre les habitations de façon plutôt effrayante. Car oui, adultes et enfants vivent sur les rails de cette ligne toujours en activité, ne suspendant leurs activités qu’au dernier moment lorsque le train menace d’arriver. 

Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam

Le temple de la littérature

Ce temple est dédié au culte de Confucius. Fondé en 1070, il fût d’abord la première université du pays, où étaient enseignées la pensée et la morale confucéennes. En 1802, l’école est transférée à Hué, alors capitale de l’empire, et les bâtiments transformés en temple.

Le Temple de la littérature est un lieu agréable et très paisible, parenthèse appréciable dans la fourmilière humaine qu’est Hanoï.

Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam
Hanoï, capitale du Vietnam

Hanoï | Visiter les alentours

De nombreuses excursions sont possibles à partir d’Hanoï :

  • La baie d’Halong | Naviguer entre les pitons rocheux de cette merveille de la nature – 4h de route 
  • Sa Pa | Découvrir les rizières et les minorités ethniques du Nord du Vietnam  – 5h de route ou 9h en train de nuit
  • La baie d’Halong terrestre | Une superbe expérience, aussi belle et moins touristique que la baie d’Halong maritime – 2h de route ou de train (à venir)
  • De nombreuses pagodes, dont la célèbre Pagode des parfums

En bref, Hanoï est une ville hors du commun qu’on peut adorer ou détester. Si vous y êtes déja allé, j’adorerais connaître vos impressions !

Laisser un petit mot

Don`t copy text!